18 mars 2013

                                                         Communiqué de presse

Hier matin à Corbehem, près de 200 personnes ont manifesté pour apporter leur soutien aux ouvriers de l'usine de papeterie Stora Enso. Des élus étaient    également présents parmi les manifestants.

      

Depuis le 23 octobre dernier, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, la direction avait fait part de son intention de céder l'usine de Corbehem. Un    délai de 6 mois avait été proposé par la direction pour étudier les dossiers des éventuels repreneurs.

      

En 2006, le site de Corbehem avait déjà subi un plan social avec l'arrêt de deux machines, et les papetiers craignent que ce scénario ne se    reproduise.

    Le porte-parole de l'intersyndicale a indiqué "Le    site de Corbehem fait vivre trois cent cinquante familles directement et un peu plus de six cents indirectement",    tout en précisant aussi «depuis    plusieurs mois, les groupes papetiers dont Stora Enso annoncent des arrêts définitifs de machines dans différentes usines d’Europe

 

La fermeture du site de Corbehem serait dramatique pour le territoire, déjà touché par la fermeture de l'usine métallurgique Sollac-Biache.

 

Dans les prochains jours, la direction devrait donner davantage d'informations sur l'avenir de cette usine de papeterie. Une rencontre avec le Ministre du    redressement productif, Arnaud Montebourg, est même envisagée.

 

Le Front National Nord-Hainaut apporte tout son soutien aux salariés de l'usine Stora Enso. Il demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions    nécessaires pour influencer favorablement le choix de la direction, et pour sanctionner les actionnaires, pour qui seul compte le pouvoir de l'argent.

 

Face à l'explosion du chômage, à la détresse sociale, à la désindustrialisation de notre pays, il convient de mettre en place une nouvelle politique économique    qui rompt avec le mondialisme et l'ultra-libéralisme, largement responsables de cette vague de fermetures d'usines. Il est urgent et nécessaire de rétablir un protectionnisme raisonné aux    frontières nationales, de limiter les importations de produits qui mettent en concurrence notre production nationale avec la production mondiale, d'en finir avec la politique de l'euro cher qui    pénalise nos exportations et plombe les entreprises françaises.

      

Guy CANNIE, Secrétaire départemental FN Nord-Hainaut

Posté par goi1980 à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Communiqué de presse Hier matin à Corbehem, près

Nouveau commentaire